Âge, lieu et temps de connexion

Les questions liées à l’âge et au temps d’utilisation par les enfants et ados des différents médias numériques ont été, sont ou seront sources de préoccupations et de débats pour quasiment tous parents. De même, le lieu de connexion suscitera lui aussi différents questionnements à différentes périodes de vie des jeunes. Disons d’entrée de jeu qu’il n’existe pas de réponses tranchées sur ces sujets. Enormément de paramètres rentre en ligne de compte. De plus, les règles fixées à la maison ne seront peut-être pas les mêmes lorsque vos enfants iront chez un copain, chez les grands-parents ou encore à l’école.

En tous les cas, il est bien établi qu’une surconsommation d’écrans peut avoir des effets délétères sur la santé, rendre une personne de plus en plus associable ou encore engendrer un phénomène d’addiction. À l’opposé, être complètement « déconnecté » peut se révèler être très handicapant dans le quotidien tant les écrans sont omniprésents dans notre vie. C’est aussi se couper de ressources pertinentes et performantes. Alors où se situer entre ces deux extrêmes ?

Certains repères comme la règle des 3-6-9-12 de Serge Tisseron expliquée plus en détail dans la vidéo ci-dessous (pas d’écrans avant 3 ans, pas de console de jeu avant 6 ans, pas d’Internet avant 9 ans, accompagner l’enfant entre 9 et 11 ans pour surfer et à 12 ans, le laisser aller seul sur le Net tout en restant prudent) ou les normes PEGI (mettre le lien sur celles-ci) peuvent aider dans les décisions.

Plusieurs aides vous sont disponibles pour la gestion du temps. Par exemple, le WIFI peut être programmé pour se désactivé automatiquement pendant un temps prédéfini. Swisscom propose entre autre ce service. (https://www.swisscom.ch/fr/clients-prives/aide/loesung/modifiez-vos-parametres-wlan-dans-l-espace-clients.tab-internet-box-plus.html)

Néanmoins, le parent reste quoi qu’il arrive le seul vrai garant d’un cadre adéquat et adaptatif avec ses enfants et les écrans. L’enfant évolue et les règles se doivent également de changer avec lui. Être actif dans une décision, même de manière minime, va faire que l’on va être beaucoup plus impliquée et partie prenante de celle-ci. Il est donc intéressant de poser les règles d’utilisation des écrans avec vos enfants et de leur laisser une certaine marge de décision. Certains parents par exemple donnent chaque semaine un nombre d’heures d’écrans (tout comme de l’argent de poche) que leurs enfants doivent gérer et dépenser au mieux.